Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
DOSSIER

Notre guide sur l’interopérabilité et les flux de données

Interopérabilité des données : Découvrez comment fluidifier vos échanges et améliorer la circulation de vos données en transformant vos silos en un écosystème unifié !

Qu’est-ce l’interopérabilité et la gestion des flux de données ?

Concrètement, la gestion des flux de données et leur interopérabilité, c’est quoi ?

Imaginez votre SI comme un grand orchestre. Chaque système, chaque application joue sa propre partition, produisant et consommant non pas des notes, mais des données ! Pour que la musique soit harmonieuse, il faut que tous les musiciens puissent s’écouter, communiquer, que leurs partitions soient compatibles et qu’un chef d’orchestre coordonne l’ensemble. C’est le principe de gestion des flux et de leur interopérabilité : mettre en place les processus et les technologies nécessaires pour que vos données puissent circuler librement entre les différents éléments du système d’information (SI), sans accroc et de manière cohérente, pour que chaque application puisse en profiter selon ses besoins. Ce faisant, vous pourrez améliorer vos prises de décision grâce à une vision globale et unifiée, augmenter votre agilité et l’efficacité de vos processus métiers, tout en réduisant les coûts liés à la gestion d’informations redondantes et incohérentes. La gestion des flux de données et leur interopérabilité représentent donc des enjeux clé pour toute organisation qui souhaite tirer le meilleur de son patrimoine data.

Comment se déroule cette interopérabilité ?

Au sein d’un SI, l’hétérogénéité des applications et des formats de données peut rapidement devenir un frein à l’agilité et à l’efficacité de l’entreprise. C’est là qu’intervient l’Enterprise Service Bus (ESB), une solution qui agit comme un orchestrateur de données, reliant et harmonisant les flux d’informations entre différents systèmes. Autrement dit, un des principaux critères de succès dans la mise en place d’une architecture centralisée est l’industrialisation et la simplification des échanges de données inter-applicatifs en temps réel. L’ESB répond parfaitement à ce défi en s’appuyant sur un composant central, un « bus applicatif », qui assure la circulation fluide et sécurisée des données entre les applications.

Les plateformes de données d’entreprise utilisent diverses méthodes telles que le chiffrement, la gestion des identités et des accès, et la surveillance continue pour protéger les données contre les accès non autorisés et les menaces de sécurité.

Les plateformes de données basées sur le cloud offrent une scalabilité, une flexibilité, et une efficacité accrues, en réduisant les coûts d'infrastructure et en facilitant l'accès aux innovations technologiques.

Un data lake est un vaste réservoir de données brutes conservées dans leur format natif, tandis qu'un data warehouse stocke des données structurées et filtrées dans un but spécifique d'analyse.

 La gouvernance des données implique la mise en place de politiques, de normes, et de procédures pour gérer avec précision les données tout au long de leur cycle de vie, en assurant la qualité, la conformité, et l'usage éthique des données.

Focus sur l’architecture du SI

L’architecture d’un Système d’Information doit être pensée pour répondre aux enjeux actuels mais également futurs de l’entreprise. Adopter une approche SOA (Service Oriented Architecture) permet d’organiser le SI en une multitude de services autonomes et interopérables, chacun encapsulant une fonctionnalité métier spécifique. Ces services communiquent entre eux via des interfaces standardisées, permettant une composition flexible et réutilisable des applications. Pour ce faire, l’urbanisation du SI va mettre en place une méthodologie et des outils pour organiser, documenter et gérer cette architecture. L’urbanisation est donc un pilier essentiel pour garantir que l’architecture SI restera agile et évolutive dans le temps, garantit d’une plus grande interopérabilité.

Nos dossiers pour approfondir le sujet de l'interopérabilité et des flux de données

Cas d’usage de la gestion de l’interopérabilité et de l’amélioration des flux de données

La mise en place d’une démarche visant à améliorer l’interopérabilité et les flux de données peut être déployée quelle que soit la maturité de votre entreprise ou de votre administration. Elle répond à des enjeux stratégiques et métiers aussi bien des secteurs publics que privé.

L’interopérabilité et l’amélioration des flux de données dans le Secteur Public

  • Processus administratifs plus fluides
  • Interopérabilité au sein du Système d’Information RH
  • Gérer les autorisations
  • Traitement et sécurisation des données personnelles
  • Ouverture des données publiques
  • Accès aux services publics simplifiés
  • Services aux citoyens personnalisés

Découvrez Blueway Secteur Public

L’interopérabilité et l’amélioration des flux de données au cœur des entreprises

  • Communication entre plusieurs applications e-commerce
  • Facturations automatisées
  • Commandes automatisées
  • Faciliter le MCO et l’évolutivité du SI
  • Expérience client enrichie
  • Analyse de données approfondie
  • Amélioration de la prise de décision
  • Réduction des risques d’erreurs et de fraudes
  • Processus métiers optimisés
Envie de découvrir l'interopérabilité en pratique avec une démonstration ?

Prenez rendez-vous dès maintenant pour un échange ou une démo !

Comprendre le rôle et les avantages de l’interopérabilité et de l’amélioration des flux de données

La gestion de l’interopérabilité et l’amélioration des flux de données sont des processus continus qui nécessitent un engagement de la part de toute l’organisation. Elle doit de fait investir dans des technologies qui facilitent l’échange de données mais aussi la collaboration, et mettre en place des pratiques efficaces de gestion et de gouvernance. Mais quand décider de mettre en place cette gouvernance, et quels bénéfices en tirer ?

Quand choisir d’améliorer ses flux de données ?

  • Lorsque les données sont difficiles d’accès ou à utiliser
  • Lorsque les rapports et les analyses prennent trop de temps
  • Lorsque la qualité des données est médiocre
  • Lorsque les risques liés aux données sont élevés

Les bénéfices apportés par une gestion efficace des flux de données

  • Amélioration de l’efficacité
  • Meilleure collaboration
  • Augmentation de l’innovation
  • Amélioration de l’expérience client
  • Réduction des coûts
  • Amélioration de la qualité des données
  • Accélération de la prise de décision
  • Réduction des risques (intégrité, sécurité…)

La plateforme Phoenix de Blueway et nos convictions autour du concept d’interopérabilité et d’amélioration des flux de données

Lorsque l’on représente les échanges inter-applicatifs de données dans une architecture hybride, on fait face bien souvent au syndrome du « plat de spaghettis !». Et la criticité croissante liée au bon fonctionnement de ces interfaces d’échange de données oblige souvent les équipes informatiques à faire des prodiges pour atteindre les niveaux de qualité de service (SLA) attendus par les responsables métiers et les clients. Plateforme d’échange de données, d’amélioration des flux et d’automatisation des processus, Phoenix simplifie vos problématiques data et accélère la transformation digitale de votre organisation. Avec une approche EAI (Enterprise Application Integration), vous êtes assurés de la bonne communication et de la réussite des échanges inter-applicatifs. C’est un de nos concepts au cœur de l’urbanisation du SI, car notre plateforme de données Phoenix permet d’industrialiser les flux échangés entre plusieurs applications, au sein du SI et également avec vos partenaires.

schéma de la data platform Phoenix
ESB & Data Catalog
  • Pour intégrer et faire circuler vos données, encore faut-il connaître et maîtriser son patrimoine de données ! MyDataCatalogue vous permet de Cartographier et cataloguer toutes les données présentes au sein de votre organisation.
ESB & BPM
  • Automatiser les processus avec la vision ESB, c’est se concentrer sur la vision technique.
    Intégrer de l’humain au cœur des processus implique d’ouvrir la porte au BPM (Business Process Management) !
  • L’association des deux solutions garantit que les processus métiers soient adhérents au Système d’Information et que les humains soient acteurs à part entière de la chaîne (IHM, capacité d’actions, séquencement métier, gestion des rôles…).
ESB & MDM
  • Si vous décloisonnez l’information grâce à l’ESB, vous avez intérêt à centraliser et mettre en qualité les données transversales dans un référentiel unique qui sera mis à profit du reste du Système d’information. D’un point de vue de la gouvernance des données, cela repose sur un MDM (Master Data Management).
ESB & APIM
  • Vous êtes satisfait de la standardisation des échanges apportés par l’ESB ? Il est alors temps de renforcer les interactions avec vos partenaires externes ! Face à la multiplication des contrats d’interfaces, l’API Management vous assure de gouverner les échanges avec l’extérieur et d’industrialiser l’exposition de vos APIs (Application Programming Interface)
Découvrez Data Foundation

Nos atouts pour mettre votre environnement IT au service de vos processus métiers

Désiloter les applicatifs

afin de faire communiquer les applications entre elles

Se libérer des interfaces point à point

afin d’en finir avec le syndrome spaghettis des échanges inter-applicatifs

Superviser les flux et les échanges

afin de gagner en réactivité face aux erreurs et en capacité d’analyse

Faciliter le remplacement et le décommissionnement d’applications

pour que votre Système d’information gagne en agilité

Contrôler les impacts lors de la modification des interfaces

ou des applications et éviter le cercle vicieux qui consiste à ajouter des couches car on ne maîtrise pas l’existant

Ouvrir votre Système d’Information vers vos partenaires, clients, fournisseurs…

car les processus métier dépassent maintenant très souvent le SI interne

Vous souhaitez échanger autour de la mise en place d’une solution de Data Platform ?

Prenez rendez-vous dès maintenant pour un échange ou une démo !

Nos derniers contenus autour de la gestion de données

Notre FAQ : Les questions les plus fréquentes autour de l'interopérabilité des flux de données

Plutôt que de conserver des modes de fonctionnement en silos applicatifs distincts et de subir le syndrome spaghettis dans ses échanges de données inter-applicatifs, la mise en place d’une Architecture Orientée Services SOA vous permet de rationaliser les différentes interfaces. Cette architecture simplifie les problématiques de maintenance et mises à jour des applications grâce aux notions de format pivots et demi-interface ! Cette démarche apporte des avantages manifestes. Elle limite ainsi les redondances et réduit donc le TCO (Total Cost of Ownership), facilite l’intégration et l’urbanisation du SI, développe son adaptabilité grâce à la conception modulaire, améliore la disponibilité des applications et la communication entre les différents départements métiers de votre entreprise.

Les meilleures pratiques dans ce domaine visent à :

  • Définir une stratégie de gestion des données et les objectifs de l'organisation en matière de données et les moyens d'atteindre ces objectifs.
  • Mettre en place des normes de données qui garantissent qu’elles sont cohérentes et de haute qualité.
  • Surveiller les flux de données pour identifier les problèmes potentiels et d'y remédier rapidement.
  • Gérer le changement pour garantir que les employés adoptent les nouvelles pratiques de gestion
  • Diversité des formats de données
  • Complexité des systèmes informatiques
  • Manque de normes et de réglementations
  • Silos de données
  • Problèmes de sécurité

Il existe de nombreuses solutions technologiques disponibles, notamment :

  • Plateformes d'intégration de données
  • Outils de qualité des données
  • Logiciels de gouvernance des données
  • Outils de transformation des données
  • Solutions de surveillance des données

Le choix de la bonne solution technologique dépend des besoins spécifiques de votre organisation. Vous devez tenir compte de facteurs tels que la taille de votre organisation, le type de données que vous gérez, votre budget et votre expertise technique.

La première étape consiste à évaluer l'état actuel de vos données et de vos flux de données. Vous devez ensuite identifier les domaines à améliorer et élaborer un plan pour mettre en œuvre les changements nécessaires. Il existe de nombreuses ressources disponibles pour vous aider à démarrer, notamment des guides, des articles et des consultants.