Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

DSI : Chef d’Orchestre ou Business Process Manager de la Mélodie du Business Process Management

Table des matières
Partager :
Découvrez la Data Platform Phoenix
DSI, chef d'orchestre

Ce matin, un ami DSI a reçu la visite de son collègue Directeur Commercial qui lui demandait :

« Pourquoi les données du CRM ne sont pas reliées à celles de la facturation prévisionnelle ? Ceci me permettrait de voir d’avance la rentabilité par projet mais aussi au Directeur de connaitre directement les prévisions de ventes et surtout de rentabilité de la société. Mes équipes connaîtraient exactement leur marge de négociation pour conclure leurs ventes et cela nous éviterait des projets à perte ».

Le travail du DSI est complexe, on lui demande de l’harmonie dans un système d’information fait d’outils cloisonnés, implantés à des moments différents, sur des serveurs différents et avec des finalités différentes ! Il doit aussi assurer une digitalisation des processus cohérente et qui prend en compte les environnements de chaque métier… tout en étant interopérable avec le Système d’Information. C’est un vrai rôle de Business Process Manager !

Malgré tout, le Directeur Commercial a pour objectif le bien de l’entreprise tout comme le Directeur des Systèmes d’Information. Le DSI lui répond :

« Notre entreprise, je la vois comme un ensemble d’humains qui mettent en musique les produits et les services vendus à nos clients. Le système d’information doit donc refléter une harmonie entre les instruments qui l’entourent… On lance le projet ».

Edouard Cante, Directeur Général Adjoint Produit chez Blueway
Livre blanc BPM : nouvelle priorité stratégique des directions opérationnelles et générale

Téléchargez notre livre blanc sur la gestion des processus métiers

Le DSI a aussi un rôle de business process manager

La composition commence pour mon ami DSI ! Comment créer l’outil dont le Directeur Commercial a besoin ? Avant tout, il connait la musique : le plus simple est de récupérer les données des 2 systèmes (le CRM et logiciel de facturation) et de créer le simulateur dont le Directeur Commercial a besoin.

Le DSI se penche donc sur leur processus de vente qu’il va devoir orchestrer :

  • Un vendeur prend un contact et le rentre dans le CRM
  • Il met sa probabilité de succès par produit
  • Il échelonne suivant le projet qu’il veut accomplir chez le client
  • La facturation découle de ce projet et est émise au client avec les délais de paiement
  • Les paiements non encaissés doivent être relancés

L’échange de données entre les applications doit être aussi fluide qu’une symphonie. Il créé sur une nouvelle architecture logicielle, basée sur les notions de Service Oriented Architecture (SOA). Il compose avec la méthodologie du Business Process Management et l’exécute avec une solution logicielle intégrée de BPM et MDM. De cette manière, il récupère les données du CRM et les envoie à l’outil de facturation qui inclut la fonction de prévisionnel. Il intègre aussi le processus de vente pour connaitre le degré d’avancement de chaque commercial.

Le DSI rappelle donc son collègue pour lui présenter la solution et le Directeur Commercial s’exclame « C’est parfait, je valide. C’était facile au final.»

Edouard Cante, Directeur Général Adjoint Produit chez Blueway
Prendre rendez-vous

Échangez sur le BPM avec un expert Blueway !

Auteur
Edouard Cante
Directeur Général Adjoint Produit Expert technique et fonctionnel, Edouard est spécialisé dans l’urbanisation du SI et la gouvernance des données depuis près de 20 ans. Homme de terrain, il épaule les clients dans leurs projets avec ses équipes et n’hésite pas à exploiter ces retours pour imprégner la roadmap produit et gagner en agilité.
Dans la catégorie Business Process Management (BPM), Gouvernance des processus