Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Tout savoir sur le concept de plateforme d’échange de données

Table des matières
Partager :
Découvrez la Data Platform Phoenix
Plateforme d'échanges de données : définition du concept

Concrètement, une plateforme d’échange de données c’est quoi ?

Une plateforme d’échange de données est un système logiciel centralisé qui facilite le partage et l’intégration de données entre différentes applications, systèmes et organisations. Elle agit comme un « hub central » où les données peuvent être transférées, transformées et distribuées de manière sécurisée et contrôlée.

Elle permet de connecter différents systèmes, de normaliser les formats de données et de mettre en place des règles de gouvernance pour garantir la qualité et la sécurité des données échangées.

En résumé, une plateforme d’échange de données est un outil essentiel pour les organisations qui cherchent à optimiser le partage et l’utilisation de leurs données, tout en assurant la conformité et la protection des informations sensibles.

Alors que les entreprises doivent gérer une quantité toujours plus grande de données, provenant de sources diverses, une plateforme d’échange de données offre un moyen très efficace d’optimiser ses flux d’informations.

Quels sont les principes de fonctionnement d’une plateforme d’échange de données ?

Le fonctionnement d’une plateforme d’échange de données repose sur plusieurs principes clés :

  • Une connectivité universelle, permettant d’intégrer des données provenant de diverses sources, telles que des applications métier, des bases de données, des fichiers, des web services, etc.
  • La transformation des données entrantes dans un format normalisé, compréhensible par les différents systèmes destinataires, pour faciliter l’interopérabilité et éviter les problèmes de compatibilité ;
  • Le routage intelligent des données vers les systèmes cibles appropriés, en fonction de règles prédéfinies ou de logiques métier complexes ;
  • Des contrôles d’accès, des politiques de sécurité et des règles de gouvernance sont mis en place pour garantir la confidentialité, l’intégrité et la traçabilité des données échangées ;
  • Un monitoring et une gestion des erreurs, pour optimiser la supervision des échanges de données ;
  • Une conception évolutive pour s’adapter aux besoins de l’entreprise, en termes de volumes de données, de sources d’informations et de complexité des flux.

Ces principes fondamentaux permettent à la plateforme d’échange de données de jouer un rôle central dans l’écosystème d’information d’une organisation, en facilitant la circulation fluide et sécurisée des données entre les différents systèmes.

Focus sur : plateforme d’échange de données VS plateforme d’intégration de données

Bien que les plateformes d’échange de données et les plateformes d’intégration de données visent toutes deux à faciliter le partage et l’intégration de données entre différents systèmes et applications, elles présentent quelques différences importantes :

  • Axe principal : échange bidirectionnel de données entre différents systèmes pour la plateforme d’échange. Intégration et consolidation de données pour la plateforme d’intégration.
  • Focus data : Là où une plateforme d’échange de données privilégie la flexibilité, la sécurité et la gouvernance des échanges, une plateforme d’intégration de données se concentre plus sur la qualité, la cohérence et la fiabilité des données intégrées.
  • Standards et protocoles : Une plateforme d’échange de données utilise généralement des standards et des protocoles d’échange de données (ex : EDI, API, etc.), alors qu’ une plateforme d’intégration de données utilise des techniques d’extraction, de transformation et de chargement (ETL).

Quels sont les cas d’usages d’une plateforme d’échange de données ?

Les plateformes d’échange de données sont utilisées dans diverses industries et contextes. En voici quelques exemples concrets :

Supply chain

  • Échange de données sur les commandes, les expéditions et les stocks entre les fournisseurs, les transporteurs et les détaillants
  • Suivi en temps réel des mouvements de marchandises et des livraisons
  • Partage d’informations sur les réglementations douanières et les documents d’importation/exportation

Secteur financier

  • Échange de données sur les transactions, les comptes et les portefeuilles entre les banques, les courtiers et les institutions financières
  • Partage d’informations sur les conformités réglementaires et les rapports financiers
  • Échange de données sur les risques et les fraudes potentielles entre les différentes parties prenantes

Secteur de la santé

  • Partage de dossiers médicaux électroniques entre les hôpitaux, les cliniques et les professionnels de santé
  • Échange de données sur les prescriptions, les résultats de tests et les historiques de traitement
  • Partage d’informations sur les remboursements et les réclamations auprès des assurances

Secteur public

  • Échange de données entre les différents ministères, agences et niveaux de gouvernement.
  • Partage d’informations sur les citoyens, les entreprises et les programmes sociaux.
  • Échange de données sur les réglementations, les politiques et les initiatives gouvernementales.

Une bonne plateforme d’échange de données doit être polyvalente et capable de faciliter la collaboration et le partage d’informations entre différentes organisations et systèmes.

Quels sont les bénéfices attendus d’une plateforme d’échange de données et ses limites ?

Les bénéfices apportés par une plateforme d’échange de données

  • L’amélioration de l’intégration et de la collaboration
  • Une meilleure visibilité sur les flux d’informations, facilitant ainsi le monitoring
  • Une meilleure traçabilité des données échangées qui favorise la conformité

Les limites d’une plateforme d’échange de données

  • Des coûts initiaux élevés au déploiement en termes d’infrastructure, de licences logicielles et de formation du personnel
  • Les contraintes de qualité des données sources

Quels sont les critères pour mettre en place efficacement une plateforme d’échange de données dans son organisation ?

Pour mettre en place efficacement une plateforme d’échange de données dans votre entreprise, nous vous conseillons d’adopter une approche structurée en 7 étapes :

  1. Analyse des besoins spécifiques en matière d’échange de données : Identifiez les systèmes, les applications et les partenaires impliqués, ainsi que les types de données à échanger et les exigences de sécurité et de conformité ;
  2. Choix de la plateforme adaptée à vos besoins, en tenant compte de sa flexibilité, de ses fonctionnalités, de son évolutivité et de son intégration avec les composants de votre SI ;
  3. Définition des règles claires de gouvernance des données, couvrant les aspects tels que la propriété des données, les politiques d’accès, les normes de qualité et les processus de gestion des métadonnées ;
  4. Mise en place des mesures de sécurité robustes pour protéger les données sensibles, telles que le chiffrement, l’authentification renforcée et les contrôles d’accès…dans le respect des réglementations applicables à votre secteur d’activité ;
  5. Intégration aux différents systèmes et applications impliqués dans les échanges de données via des interfaces standardisées (API, EDI, etc.) ;
  6. Formation de vos équipes à l’utilisation de l’outil ;
  7. Monitoring et optimisation continue des performances et de l’utilisation de l’outil : identifiez rapidement les goulots d’étranglement et les points d’amélioration potentiels.

Quel est le positionnement de Blueway autour de la plateforme d’échange de données ?

Notre conviction est que si l’échange de données est essentiel, il faut avoir une approche exhaustive de la gestion de données, et donc également les facettes BPM, référentiels de données, APIM, Data Catalog… en plus de l’échange de données.

C’est pour cette raison que nous avons créé Phoenix, la plateforme d’échange de données et d’automatisation des processus de Blueway, qui simplifie toutes les problématiques data.

Auteur
Emilie Exartier
CMO @ Blueway
Dans la catégorie Data Platform