Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

ERP et WMS : instaurer une communication pérenne entre deux solutions clés de l’entreprise

Table des matières
Partager :
Découvrez la Data Platform Phoenix
erp wms

L’ERP (Enterprise Resource Planning) et le WMS (Warehouse Management System) répondent tous deux à des besoins essentiels et complémentaires. Entre vision globale et gestion de terrain, il est souvent nécessaire de consolider l’information pour accélérer les traitements de commandes et mieux planifier ses stocks. La communication entre ERP et WMS a un impact sur l’organisation de l’entreprise, mais aussi celle du système d’information. Pour que ce lien inter-applicatif soit efficient et ne se dégrade pas au fil du temps, il est nécessaire de mettre en place une solution robuste et évolutive.

L’ERP, point d’accès central à l’information de l’entreprise

L’ERP est au cœur des organisations industrielles et de nombreux autres secteurs d’activité. Ce puissant outil de gestion et de pilotage centralise l’information métier et fournit un suivi de l’activité en temps réel. Son caractère global et ses tableaux de bord modulaires en font la solution maîtresse des décideurs et responsables métier.

En effet, l’ERP répond à un besoin de consolidation et de traçabilité de l’information : éléments financiers, des achats, de la production, des plannings…  Les produits sont ainsi suivis de leur conception à leur expédition et leur conformité est mieux assurée.

Ce progiciel de gestion intégré contribue à la rationalisation des coûts : grâce à l’élimination des erreurs et au soutien décisionnel, les entreprises maîtrisent mieux leurs projets et leur production.

L’ERP a une profonde influence sur le système d’information. Placé au cœur du SI, il offre un accès central à une part importante des données de l’entreprise, lequel simplifie en profondeur l’utilisation des multiples informations métier. Il est donc logique que les entreprises souhaitent le connecter avec d’autres outils du Système d’Information.

Livre blanc ESB et BPM

Téléchargez notre livre blanc sur l’interopérabilité entre les données et les processus

Le WMS, solution de terrain qui transforme la gestion d’entrepôt

Parmi ces outils métier figure le WMS, ou Warehouse Management System. Ce progiciel encadre et soutient la préparation des commandes, optimisant l’espace disponible et améliorant la qualité des colis expédiés. Il instaure une gestion intelligente des entrepôts précieuse pour les entreprises dont l’activité est soutenue.

Parfois confondu à tort avec l’ERP, le WMS est en réalité un outil dédié, aux fonctionnalités avancées : celles-ci touchent à l’approvisionnement, l’entreposage, l’inventaire, ou encore la préparation. Le rôle essentiel du WMS : mettre en adéquation les ressources (espace disponible, préparateurs, transporteurs…) avec le besoin et la stratégie d’entreprise.

La solution a donc un impact fort sur la performance de la gestion des stocks. En facilitant la gestion d’entrepôt, elle permet de mieux anticiper la demande et les besoins futurs, et de mieux valoriser ses ressources.

La nécessaire communication entre deux solutions clés : ERP et WMS

Ces deux solutions, dont la place dans le SI est essentielle, doivent donc nécessairement communiquer pour délivrer la meilleure performance possible. L’intégration des outils est d’autant plus importante que la gestion d’un entrepôt est conditionnée par des informations provenant de l’ERP, et inversement :

  • Côté entreprise, la gestion d’entrepôt impacte notamment les ressources humaines à mobiliser, les finances à anticiper, l’orchestration des processus de production et de stockage pour optimiser l’espace disponible. Le WMS transmet des informations précises (stocks, marchandises réceptionnées ou expédiées) qui contribuent à la réduction des stocks coûteux ou non utiles, et plus globalement au pilotage de l’activité
  • Côté entrepôt, les processus sont conditionnés par ce que l’entreprise peut mettre à disposition et par la validation d’opérations (commandes, ajout de produits) via l’ERP. Ce dernier gouverne les prises de décision et transmet la donnée utile afin que les processus d’entrepôt soient bien exécutés. A la clé, une amélioration des capacités de stockage, l’élimination des tâches inutiles et donc des coûts réduits.

Les interactions entre ERP et WMS

Les interactions entre ERP et WMS mettent en commun plusieurs visions métier : l’une plus stratégique, l’autre plus granulaire et opérationnelle. Les deux doivent impérativement parler le même langage et faire circuler l’information en temps réel.

Pour cela il va être nécessaire de :

  • Harmoniser les « langages » des deux outils : le WMS doit disposer des codes et pratiques de l’ERP pour s’harmoniser avec les processus en vigueur.
  • Eviter les doublons : une information saisie à la fois côté entreprise et côté entrepôt peut créer un doublon. Le rapprochement doit être automatique et l’orchestration des flux d’informations doit permettre d’éviter les erreurs.
  • Informer instantanément chaque partie en cas d’évolution majeure : commandes spécifiques, ruptures de stock et autre événement à fort impact sur l’activité doivent être notifiés de manière efficace d’un outil à l’autre.
  • Disposer d’une base d’articles exhaustive : les deux outils doivent travailler en synergie pour que tous les produits soient listés et leurs caractéristiques intégralement exploitables par le WMS. Pour cela, il est nécessaire de disposer du profil logistique des produits (propriétés, lot, conditionnement…).
Matrice d'exigence pour votre data platform

Téléchargez notre matrice d’exigences sur les projets ESB

Urbaniser son SI pour piloter l’interaction entre ERP et WMS

L’objectif, en reliant ERP et WMS, est d’instaurer des échanges d’informations instantanés et de ne pas restreindre les processus métier au périmètre d’une application. Ceux-ci vont contribuer à une meilleure sélection des produits stockés et une parfaite orchestration des tâches de préparation : réapprovisionnement automatique, contrôle qualité systématique, seuils d’alerte déclenchant une notification… Une fois remontées à l’ERP, ces données et alertes sont un socle d’amélioration de l’offre et des méthodes de travail.

Mais bien que fédérateur et puissant, l’ERP n’a pas vocation à assurer lui-même cette communication inter-applicative. Souvent considéré, à tort, comme une plateforme d’intégration par les entreprises, le progiciel de gestion est parfois relié aux outils métier via des connecteurs standards ou spécifiques, multipliant les interfaces point à point. Pourtant, si l’ERP est un outil clé du SI et supporte la gestion du transactionnel, il n’a pas vocation à unifier et transporter l’information !

L’évolution des pratiques et des formats de données, et les changements de briques applicatives ne doivent pas empêcher l’interaction entre ERP et WMS.

Ainsi, pour assurer la pérennité de la solution choisie, le plus important est d’opter pour la flexibilité : les briques applicatives doivent pouvoir être retirées ou modifiées selon l’évolution de l’entreprise. L’ERP et le WMS peuvent ainsi évoluer au fil de l’activité, le changement — ou le vieillissement — de ces outils ne constituant pas un frein.

Une relation inter-applicative flexible

Avec son approche globale des échanges de données, en particulier au travers d’un bus applicatif (ESB), Blueway apporte une relation inter-applicative flexible, évolutive et supervisée entre ERP et WMS. L’ERP peut à tout moment échanger une information complète et à jour avec le WMS et toutes les autres solutions métier. On évite ainsi les interfaces point à point peu évolutives : le SI s’urbanise autour d’une solution centrale et peut s’enrichir au fil des besoins.

Cette urbanisation garantit l’alimentation de tous les processus de l’entreprise. Loin d’être limitée à des périmètres métier, la donnée peut alors être pleinement exploitée, sans restriction applicative. La modélisation des processus au travers du BPM contribue alors à une distribution stratégique des informations d’entreprise à tous les intervenants qui en ont besoin, indépendamment des contraintes de chaque brique logicielle.

Ainsi, c’est non seulement le Système d’Information lui-même qui est rationalisé, mais aussi l’organisation et ses processus. Le bus applicatif permet de mettre véritablement le système d‘information au service des métiers, et de chaque brique applicative, ERP et WMS en tête. Un enjeu aujourd’hui prioritaire pour performer !

Prendre rendez-vous

Échangez sur l’interopérabilité avec un expert Blueway !

Au plaisir d’échanger avec vous !

Auteur
Thomas Rivière
Responsable Commercial. Depuis le début de sa carrière, Thomas conseille et accompagne les entreprises dans leur transformation digitale. A travers l’offre globale de Blueway incluant ESB, BPM, MDM et API Management, il est capable d’identifier les besoins précis et d’affiner sa proposition aux clients pour leur apporter un maximum de valeur.
Dans la catégorie Intéropérabilité et flux, Les défis de l'intégration de données