BPMN 2.0 : décryptage Business Process Model and Notation

Les personnes qui interviennent sur chacun des processus de votre organisation sont nombreuses et variées. Profils techniques, métiers, IT… chacun perçoit souvent le processus par sa propre grille de lecture. Pourtant, pour pouvoir prendre du recul afin d’optimiser les processus ou en concevoir de nouveaux, il faut parler le même langage et utiliser une représentation commune.

C’est là qu’intervient la norme BPMN 2.0 !

La norme BPMN 2.0 en synthèse

BPMN est l’acronyme de Business Process Model and Notation. On identifie immédiatement la notion de BPM qui correspond à la gestion des processus métier, c’est-à-dire l’analyse, l’amélioration, la modélisation et l’automatisation des processus de l’organisation, puis leur suivi dans le temps.
Avec le « N » pour « Notation », BPMN est une méthode de modélisation des processus métier, en particulier au travers d’une représentation graphique.  Elle a pour objectif de définir un cadre commun de représentation des processus métier.

Elle est maintenue par OMG (Object Management Group), un consortium américain qui a pour but de standardiser et de promouvoir le modèle objet. Depuis son actualisation en 2011, on parle maintenant de BPMN 2.0 et la norme est devenue le standard incontournable pour la modélisation des processus.

Quel est l’objectif de la norme BPMN 2.0 ?

Il est évident que partager une même vision des processus au sein de l’organisation est essentiel. Cependant, cette synchronisation nécessite que tous les intervenants, techniques, métier aussi bien que les utilisateurs finaux puissent les appréhender facilement ! Et sans langage commun et compréhensible par tous, c’est loin d’être évident…

La méthode « Business Process Model and Notation » intervient justement à ce niveau pour définir ce cadre commun de présentation graphique des processus. Cette démarche est indépendante de l’outil ou du logiciel BPM utilisé ! C’est un point important qui rejoint d’ailleurs nos valeurs : chez Blueway nous sommes convaincus que les enjeux métiers ne doivent pas être contraints par les réponses techniques et les outils.

Au-delà de l’aspect graphique, la norme BPMN2 normalise aussi les descriptions des objets, leurs attributs ou le format de fichier.

UML et BPMN : complémentaires ou concurrents ?

UML et BPMN sont complémentaires car ils correspondent à deux besoins différents :

définition de BPMn

BPMN

La norme BPMN se concentre sur l’analyse et la conception des processus métier.
Au sein de ces processus, des systèmes interviennent et interagissent.

définition d’UML : Unified Modeling Language

UML

L’UML est un langage de modélisation normalisé et visuel afin de représenter graphiquement la conception d’un système.
Il se focalise sur l’analyse et la conception du SI. En lien avec le BPMN il permet par exemple de modéliser des diagrammes de cas d’utilisation.

Les principes du BPMN 2.0 : simple sans être simpliste

La norme BPMN 2.0 est constituée d’un ensemble d’éléments graphiques variés qui servent à réaliser des schémas compréhensibles par tous.
Il existe trois principaux éléments de base de la méthode BPMN :

Les activités dans BPMn

Activités

Les activités décrivent l’action à mener à une instance du processus (tâche, transaction, sous-processus, appel).

Les branchements dans BPMn

Branchements et connecteurs

Les branchements séparent et associent des flux. Les connecteurs, eux, relient des objets de flux BPMN.

Les évènements dans BPMn

Evènements

Ils représentent un événement au sein du processus (début, intermédiaire, fin)

Conclusion

Le module Process Gouvernance de Blueway exploite entièrement la norme BPMN 2.0. Remettre les hommes et les enjeux métiers au cœur des processus fait partie de nos convictions et pour cela il faut pouvoir partager une représentation commune des processus au sein de l’entreprise.

Toujours dans cet objectif de démocratiser la vision des processus dans l’organisation, notre module de modélisation BPM est pensé pour être pris en main simplement par des utilisateurs métiers. La définition des rôles, des intervenants, des étapes, des actions… est réalisée au sein d’une interface intuitive et visuelle. Process Governance permet aussi de créer automatiquement un cahier des charges conforme à la norme BPMN 2.0 à partir de la modélisation. Les documents annexes à la modélisation peuvent même être repris dans le cahier des charges.

Que permet de faire Process Governance, le module BPM de Blueway ?

Prenez contact avec nos experts pour en savoir plus.