Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Préparez les fusions acquisitions grâce à une stratégie de reprise de données optimisées

Table des matières
Partager :
Découvrez la Data Platform Phoenix
Quelle stratégie de données pour les fusions acquisitions ?

Cet article sur la reprise de données fait partie de notre dossier sur l’interopérabilité et les flux de données et du chapitre « Les défis de l’intégration de données »

Un changement d’application, une montée de version, l’ajout de modules complémentaires ou l’intégration d’une nouvelle filiale avec des applications hétérogènes à remplacer génèrent souvent un travail très ingrat pour assurer la reprise ou la migration des données existantes entre les anciens et nouveaux systèmes.

La gestion des données « statiques » (articles, clients, fournisseurs, nomenclatures) et des données vivantes (commandes, ordres de fabrication, suivis de production, …), sans s’opposer, nécessitent des approches différentes pour traiter au mieux leurs spécificités.

La data platform Phoenix de Blueway vous facilite toutes les opérations de manipulation de données grâce aux fonctionnalités ETL et EAI. Elle vous permet également de prendre en charge également toute la problématique de gouvernance des données grâce aux fonctionnalités de MDM (Master Data Management) qui traite de la qualité des données et de leur complétude. Les opérations de reprises de données complexes, nécessitant notamment plusieurs phases intermédiaires dans la méthodologie, peuvent être facilitée grâce au Bus Applicatif qui garantit l’acheminement progressif des échanges et leur persistance.

Quelques exemples de contextes dans lesquels les enjeux de reprise de données sont clés

Pour rappel, la reprise de données est une opération essentielle pour transférer les données d’un ancien à un nouveau système, en préservant leur valeur, leur intégrité et leur qualité. Elle nécessite une série d’étapes incluant le nettoyage des données, le mapping des champs, le paramétrage, la validation et la recette, afin de garantir une intégration réussie et fonctionnelle dans le nouveau système.

Voici quelques exemples de projets dans lesquels la reprise de données revêt un rôle important :

  • Les fusion acquisitions bien sûr. Il est alors essentiel de garantir que les données de deux entités distinctes soient intégrées efficacement et de manière sécurisée, afin de maintenir la continuité des opérations et de maximiser la valeur de l’entreprise fusionnée.
  • La reprise d’activité après un sinistre. Après un sinistre ou une interruption majeure, la reprise de données est essentielle pour restaurer les systèmes d’information et reprendre les activités. Cela implique souvent de récupérer des données à partir de sauvegardes, et de les réintégrer pour relancer le fonctionnement normal.
  • L’intégration de plusieurs systèmes ERP (Enterprise Resource Planning). Ce cas peut être lié ou non à la fusion de deux entreprises : la reprise de données optimisée doit garantir que les informations cruciales comme les inventaires et les données financières soient correctement fusionnées. Les enjeux de mapping et de cohérence de l’information sont bien sûr à anticiper !
  • L’évolution du contexte réglementaire et/ou de la politique de gouvernance de données. La migration et reprise des données viennent accompagner la mise en place du nouveau cadre de gouvernance.
Livre blanc ESB et BPM

Téléchargez notre livre blanc sur l’interopérabilité entre les données et les processus

Réussir son projet de reprise de données

La reprise de données statiques est souvent un traitement de masse dont les principales difficultés peuvent être résumées dans les points suivants :

  • Mapping, agrégation et formatage des données à transférer.
  • Gestion des transcodages et implantation de règles de transformations.
  • Traitement des volumétries qui peuvent s’avérer importantes.
  • Gestion des rejets et contrôle de la qualité des données.

Ces problématiques de reprise de données existantes sont totalement prises en compte dans le socle Data Foundation de la plateforme Phoenix dont les fonctionnalités ETL permettent de prendre en charge de fortes volumétries de données, toutes les notions de transcodage, de transformation et de gestion des rejets. Ces traitements peuvent également être opérés à partir de flux EAI notamment lorsque les règles de transformation s’avèrent complexes. Les différentes phases et process peuvent être enchaînées dans des Workflows et donner lieu à des contrôles, validations et modifications au sein d’écrans mis en œuvre dans le module de Présentation des données.

Quelle méthodologie pour transférer les données entre deux sociétés ?

Quelle méthodologie pour transférer les données entre deux sociétés ?

La reprise des données « vivantes » présente, à priori, le même niveau de difficultés que celles rencontrées lors d’un transfert de données statiques et doit suivre des étapes structurées. Voici quelques conseils :

Prenez garde à l’évolution des données

Cependant, l’évolution permanente de ces données, apporte une problématique supplémentaire importante qu’il convient de ne pas minimiser.

Garantissez la complétude de vos données

Les traitements ne peuvent pas être effectués de façon parcellaire sous peine de ne plus pouvoir garantir la complétude des données.

Choisissez le bon moment pour la reprise de vos données

La reprise doit généralement s’effectuer durant des phases d’arrêt du système source (le soir, la nuit ou en dehors des périodes d’activité dans le meilleur des cas).

La reprise doit généralement s’effectuer durant des phases d’arrêt du système source (le soir, la nuit ou en dehors des périodes d’activité dans le meilleur des cas).

Davy Hassenboehler, Responsable Avant-Vente chez Blueway

La mise en œuvre de la plateforme de données Phoenix de Blueway pour vos reprises de données permet de faire disparaître ces contraintes. En effet, la plateforme est capable d’effectuer des mises à jour en temps réel des données, avec si nécessaire, une désynchronisation entre sources et cibles. Cela permet notamment de suspendre les mises à jour à tout moment sans perdre la moindre information saisie ou modifiée dans le système source.

Ces mises en œuvre sont facilitées par les connecteurs applicatifs standardisés avec les principaux progiciels ERP et CRM du marché que nous avons intégrés à notre plateforme.

Prendre rendez-vous

Échangez sur l’interopérabilité avec un expert Blueway !

Auteur
Edouard Cante
Directeur Général Adjoint Produit Expert technique et fonctionnel, Edouard est spécialisé dans l’urbanisation du SI et la gouvernance des données depuis près de 20 ans. Homme de terrain, il épaule les clients dans leurs projets avec ses équipes et n’hésite pas à exploiter ces retours pour imprégner la roadmap produit et gagner en agilité.
Dans la catégorie Intéropérabilité et flux, Les défis de l'intégration de données