Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Collectivités et opérateurs de l’Etat : comment réussir l’urbanisation de votre SI et dans quel contexte (RGI, cadre commun d’urbanisation…) ?

Table des matières
Partager :
Découvrez notre gamme dédiée aux enjeux du Secteur Public
cadre commun d'urbanisation du si de l'etat et collectivités

Les systèmes d’information des différents services de l’état sont non seulement interdépendants mais ils doivent aussi être en capacité de communiquer directement avec l’écosystème : citoyens, entreprises, instances européennes.

Un contexte de transformation : le Cadre Commun d’Urbanisation du Système d’Information de l’Etat et le RGI

Avec le Cadre Commun d’Urbanisation du Système d’Information de l’Etat (aussi nommé « Cadre commun d’Architecture d’Entreprise applicable au système d’information de l’Etat et à sa transformation »), le SI de l’Etat est maintenant considéré comme ne « faisant qu’un ». Cela impose une vision transversale et un pilotage plus global afin que l’ensemble des briques de ce gigantesque SI se renforcent et s’enrichissent. Cette urbanisation des systèmes d’information conditionne la performance globale de l’administration et des politiques publiques. Pourvoir mettre en œuvre les réformes, réussir les réorganisations internes, suivre les évolutions réglementaires nécessite d’avoir une Système d’Information agile et efficient !

En 2020, une mise à jour des référentiels a été réalisée pour intégrer de de nouvelles technologies et standards.

Le Référentiel Général d’Interopérabilité ou RGI : un autre élément de contexte

Le Référentiel Général d’Interopérabilité (RGI) définit les standards, les normes et bonnes pratiques permettant aux systèmes d’information des administrations publiques de communiquer de manière efficace et sécurisée (la notion « d’intéropérabilité »). Publié par la Direction interministérielle du numérique (DINUM), ce référentiel vise à assurer la compatibilité, la réutilisabilité et la sécurité des données échangées entre les différentes entités de l’État :

  • Interopérabilité : Faciliter la communication entre différents systèmes d’information grâce à des standards communs.
  • Standardisation : Définir des normes ouvertes pour garantir la cohérence et l’intégrité des échanges de données.
  • Sécurité : Assurer la sécurité des échanges de données en utilisant des protocoles sécurisés comme le TLS et le S/MIME.
  • Évolutivité : Adapter les standards aux évolutions technologiques et aux besoins des utilisateurs.

C’est donc un référentiel complémentaire au cadre Commun d’Urbanisation du SI de l’Etat : l’un défini les standards techniques pour l’intéropérabilité et l’autre le cadre pour assurer la cohérence des systèmes d’information au sein de l’Etat.

Bien distinguer le Cadre Commun d’Urbanisation du SI et le Cadre Commun d’Urbanisation de la Commande Publique (CCUCP)

Le Cadre Commun d’Urbanisation de la Commande Publique (CCUCP) est une initiative visant à moderniser et harmoniser les processus de commande publique en France. Il est destiné s’adresse aux acteurs de la transformation des Systèmes d’Information relatifs à la préparation et à l’exécution des achats et des marchés publics.

Voici quelques points clés pour comprendre son importance et ses objectifs :

  • Standardisation des Procédures : Uniformise les pratiques de commande publique pour une meilleure cohérence administrative.
  • Efficacité Opérationnelle : Réduit les délais et coûts administratifs en simplifiant les procédures.
  • Digitalisation : Encourage l’utilisation de solutions numériques pour plus de transparence et d’accessibilité.
  • Conformité Réglementaire : Assure le respect des régulations nationales et européennes, minimisant les risques juridiques.
  • Innovation et Durabilité : Favorise des pratiques innovantes et durables dans la commande publique.

Si les deux cadres visent à améliorer l’harmonisation et la performance, chacun est dédié à un domaine spécifique : les systèmes d’information pour l’un et la commande publique pour l’autre.

Un paradigme au niveau de l’Etat, qui fait écho aux enjeux d’urbanisation des collectivités

Ce changement de paradigme se répercute sur les acteurs du Secteur Public, collectivités en tête. Dans le cadre d’AP2022 et des programmes de transformation et de modernisation (comme le Programme Dites-le nous une fois ou DLNUF), chacune à son échelle doit optimiser l’organisation du son propre Système d’Information pour le simplifier, le rendre plus agile et évolutif et l’aligner sur ses besoins et ses objectifs opérationnels.

Avec souvent plusieurs centaines applications au sein des collectivités, il faut ainsi décloisonner et urbaniser le Système d’Information, tout en facilitant sa maintenance et son agilité.

Comment les collectivités peuvent s’approprier l’enjeu Excellence Opérationnelle ?

Les enjeux de l’urbanisation du Système d’Information dans le Secteur Public

Les collectivités enrichissent continuellement leur système d’information pour répondre à leurs besoins propres et proposer une expérience usager plus complète. Cependant cette augmentation du nombre d’applications entraine le Système d’Information vers un « plat de spaghetti » de flux et de logiciels. Directement, ce sont des coûts de maintenance plus élevés, des difficultés à le faire évoluer, des doublons d’informations et une perte de vision d’ensemble des processus métier.

La logique d’urbanisation repose sur plusieurs enjeux clés, au croisement des dimensions IT et métier :

  • Décloisonner le Système d’Information : La multiplication des applications complexifie les interfaces entre logiciels et engendre un risque de cloisonnement de l’information. Vous tirez profit d’échanges de données simplifiés et pilotés entre les différentes applications concernées.
  • Modéliser les processus métier : Les directions métiers doivent être les premiers bénéficiaires de l’urbanisation du SI. Pour cela, les processus gagnent à être modélisés en collaboration entre IT et métier afin de les aligner sur leurs besoins.
  • Définir l’architecture d’intégration : Pour pérenniser le système d’échanges de données, vous devez prendre du recul sur l’architecture d’intégration, et maîtriser sa mise en œuvre dans une logique SOA (Service Oriented Architecture)

Le bus de services nous permet d’interfacer nos portails clients avec nos applications métiers ou nos référentiels.

Benjamin Buffereau – Responsable du Pôle Développement, Région Bretagne
Automatisez vos processus sur une interface low-code

Webinar Secteur Public et Excellence Opérationnelle : Comment améliorer les processus grâce au BPM ?

Quelles sont les méthodes et les solutions pour répondre au défi d’urbanisation et d’interopérabilité des collectivités ?

L’urbanisation du SI doit s’inscrire dans le temps : elle est à la fois progressive, et continue. C’est un capital IT que vous construisez pour le futur !  Cette transformation continue du Système d’Information doit permettre de :

  • Simplifier et optimiser le service rendu aux utilisateurs
  • Le rendre plus agile et évolutif, et le segmenter en briques plus autonomes
  • L’aligner sur les exigences et les besoins des métiers

La solution finale doit englober toutes ces dimensions pour proposer une démarche globale harmonisée et répondre à l’urbanisation de votre Système d’Information :

  • Gérez vos flux de données au travers d’une démarche ESB (Enterprise Service Bus)
  • Modélisez et optimisez vos processus métier avec le BPM (Business Process Management)
  • Disposez d’un référentiel unique pour votre collectivité grâce au MDM (Master Data Management)
  • Connectez-vous avec les SI de l’ « état plateforme » grâce aux API (Application Programming Interface)
  • Cartographiez et cataloguez vos données grâce aux solutions de Data Catalog.

Décloisonner le Système d’Information est essentiel pour améliorer la collaboration entre les services et l’efficacité au sein des collectivités !

Pierre Boizard – Directeur Secteur Public Blueway

La gamme Blueway Secteur Public au service de l’Urbanisation du Système d’Information des collectivités et de l’Etat

Nous sommes aux côtés des collectivités et des acteurs du Service Public depuis de nombreuses années. C’est avec vous que nous avons construit notre gamme de produits Blueway Secteur Public afin de vous proposer une solution modulable spécifiquement dédiée à vos enjeux de transformation digitale. Cette solution a vocation à être le socle pour vous accompagner dans le cadre des programmes de modernisation.

Au sein de notre gamme intégrée, notre produit VIADUC est entièrement dédié à l’urbanisation et à la gestion des flux de données en interne et avec l’extérieur de votre Système d’Information.

Prendre rendez-vous

Échangeons sur vos enjeux d’excellence opérationnelle avec un expert Blueway !

Auteur
Pierre Boizard
Directeur Blueway Secteur Public Résolument engagé dans la modernisation informatique du service public, Pierre travaille avec l’Etat et les collectivités depuis plus de 17 ans, spécialiste de ce secteur et de ses enjeux notamment sur les questions d’aide sociale, de transport, d’éducation, d’environnement.
Dans la catégorie Digitalisation des services publics, Lean administration