Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le contexte de l’amélioration de la gestion des données dans la fonction publique

Depuis le début des années 2010 et l’essor du Big Data, la France fait figure de pionnière en matière de politique des données. L’Hexagone est d’ailleurs devenu en 2021 le pays européen le plus avancé en la matière. Pour ce faire, les collectivités et l’Etat doivent en permanence améliorer l’architecture de leur Système d’Information (SI) et leur gouvernance afin de valoriser leur data. La question de la gestion des données dans la fonction publique, et notamment l’intégration, la sécurité et la fiabilité de la donnée, sont incontournables. Des contraintes qui peuvent pourtant être transformées en atout pour permettre aux instances régionales comme nationales de mieux accomplir leurs missions et leurs politiques publiques, en adoptant les bonnes solutions !

La France a toujours montré un vrai souhait d’innovation en matière de gestion de la donnée dans la fonction publique, et de premières initiatives visant à ouvrir et à tirer parti de ces données ont rapidement vu le jour (AP2022, France Transfert, HubEE, nouvelle feuille de route de l’open data en 2021…). Le secteur public a, par exemple, mis la donnée au service d’enjeux environnementaux (réduction des émissions de carbone, assainissement de l‘eau…), sociétaux ou sanitaires (amélioration des cartes scolaires, suivi des indicateurs en période de Covid…) en plus de l’amélioration continue interne. Pour autant, le potentiel d’utilisation des données est encore énorme, et les collectivités et l’Etat doivent en permanence améliorer leur système et leur pratique.

Les collectivités supervisent des domaines variés : relation avec les usagers, gestion des agents, supervision du matériel et des infrastructures (lycées, collèges, bâtiments publics…). Et sur chacun de ces environnements, la digitalisation a démultiplié la quantité et la diversité des données à administrer, tout comme les points d’interactions. Stocker l’information ne suffit donc plus ! Il faut la collecter, la centraliser, la retrouver, l’analyser et la faire vivre pour la valoriser au mieux.

Depuis la Loi pour une République Numérique de 2016 encadrant la mise à disposition aux citoyens comme aux entreprises des données publiques, l’Open Data a largement gagné du terrain. En 2019, la France se hissait en effet à la 2ème place de l’index Open Data de l’OCDE, lequel évalue la disponibilité, l’accessibilité et la réutilisabilité des données ouvertes. Ce partage de données gratuit, réalisé dans des formats ouverts pour faciliter leur exploitation, est une véritable démarche d’ouverture des données produites et collectées par les services publics.

Les bénéfices d’une bonne gestion de la donnée dans la fonction publique

Une bonne gestion de la donnée dans la fonction publique apporte avant tout de la maîtrise et de la réactivité. Dans un cadre réglementaire exigeant (sécurité et intégrité des données, respect du RGPD…), il est plus simple de respecter tous les standards grâce à une supervision et une compréhension globale des flux de données. Elle permet également de retrouver la confiance des usagers par davantage de transparence des services, ce qui passe par des démarches plus claires, plus directes, et donc plus simples à traiter dans des délais réduits par les services concernés… Un gain d’efficience qui passe forcément par une gestion efficace de la donnée, celle-là même qui va donner aux citoyens la main sur leurs informations personnelles et développer leur engagement et la e-démocratie. Des mesures comme la consultation citoyenne ou les procédures administratives en ligne, par exemple, vont contribuer à interconnecter davantage les organismes publics et les usagers. 

ic-idee-1

Une clarification des services pour gagner la confiance des usagers

ic-idee-2

Des échanges plus efficaces avec les citoyens

ic-idee-3

Une meilleure maîtrise et connaissance pour plus de réactivité

ic-idee-4

Une supervision des données sensibles pour plus de sécurité

ic-idee-5

Une innovation boostée par l’Open Data

Mettre en place le socle permettant une gestion efficace de la donnée dans la fonction publique

Pour mettre véritablement en œuvre une politique de la gestion des données dans la fonction publique, il est vivement conseiller de placer – et structurer – ces données au centre du SI grâce à une démarche d’urbanisation associée à la mise en place de référentiels de données. Sans elle, les organisations peuvent ralentir leur démarche, et dans certains cas abandonner de projets liés à la donnée. Car cette dernière n’est pas simplement un levier d’optimisation interne : c’est la clé pour accomplir les missions et les politiques publiques ! Et c’est ce socle qui rend réalisable des idées et concepts innovants, profitables à l’ensemble des citoyens et du service public lui-même. La data est en effet à l’origine de portails toujours plus intuitifs et de solutions qui valorisent l’information et proposent de nouveaux services aux usagers.  Ce faisant, ce sont leurs besoins que l’on met au cœur de sa stratégie data.

1er conseil

Une stratégie qui doit favoriser la qualité et la centralisation

Tout comme les entreprises deviennent customer-centric, les collectivités doivent développer une organisation « citoyen-centric ». Elles ont alors intérêt à innover dans l’expérience qu’elles offrent aux citoyens mais également dans les méthodes pour améliorer l’efficacité de leurs agents. Ainsi, la qualité et l’unicité de la donnée dans le SI deviennent fondamentales pour l’efficience des collectivités. Sans données de référence centralisées, la mise en place d’un SI décisionnel est très difficile. Il est en de même pour l’implémentation de processus transversaux et l’accès quotidien des agents aux informations.

2ème conseil

Pas de centralisation sans structuration

Il n’y a pas d’intérêt à centraliser les données dans la fonction publique sans une bonne organisation et valorisation de la connaissance. Structurées et valorisées au sein de référentiels, les données deviennent de vrais atouts stratégiques pour les collectivités et facilitent le travail quotidien des agents aussi bien que la mise en place de processus plus efficients. La circulation des données au sein du Système d’information doit également être structurée, standardisée et supervisée : c’est la démarche d’urbanisation.
3ème conseil

Utiliser les avantages de l’Open Data en interne

Les collectivités et les structures étatiques peuvent bénéficier directement de la politique d’ouverture offerte par l’Open Data, pour elles-mêmes ainsi que pour proposer de nouveaux services. En effet, le travail de fond autour de cette démarche implique de casser les silos entre services, de faciliter l’accès des équipes aux données, avant d’étudier les données à exposer à l’extérieur. Il permet également de développer de nouveaux services et d’améliorer ceux existants. Plusieurs supports existent pour vous accompagner dans votre démarche Open Data. On peut par exemple citer La Plateforme ouverte des données publiques françaises, Open Data France ou encore le blog d’Etalab.
Comment les collectivités peuvent s’approprier l’enjeu d’Excellence Opérationnelle ?

Choisissez la solution Blueway Secteur Public pour optimiser la gestion des données dans la fonction publique

Au sein de Blueway Secteur Public, nous accompagnons les collectivités, les administrations et l’Etat autour de leur transformation digitale et de l’amélioration de la relation avec leurs usagers.

Nos différents produits logiciels sont complémentaires afin d’apporter une réponse exhaustive aux enjeux de la gestion des données dans le secteur Public : la cartographie des données avec MyDataCatalogue, l’urbanisation et l’intégration de données avec Viaduc, la gouvernance des données avec Atrium et la dématérialisation des processus avec Agora. A la clé, une plus grande valorisation des agents et du patrimoine data de votre collectivité !

Cette gouvernance des données et des processus permet d’effacer les freins à la mise en place et à la valorisation de la stratégie data du service public et de répondre à la fois aux attentes des agents, citoyens, des entreprises et des associations.

Nos atouts pour votre stratégie de gestion de la donnée

Collaborez efficacement

Maîtrise de tous les flux

Nos produits APIM et Viaduc vous permettent d’urbaniser votre système d’information et la communication inter applicative, et également de gouverner l’exposition de données à l’extérieur

Référentiel agents

Rationaliser l’information au sein d’un référentiel agents assure de développer la connaissance et le suivi de chaque agent et de disposer d’indicateurs clés de pilotage.

Référentiel usagers

Améliorer l’expérience usager et la consolidation des informations en harmonisant et en regroupant toutes les données liées aux citoyens au sein d’un référentiel central unique.

Compatibilité

Notre solution est conforme RG2A et se connecte aux APIs de l’Etat (API France Connect, API Particulier…). Bien conscient de l’importance de l’expérience usager, son ergonomie est harmonisée sur l’ensemble des points d’interactions avec les citoyens et les agents.

Modularité et évolutivité

La gamme Blueway Secteur Public apporte une solution intégrée et modulaire. Vous pouvez initier votre stratégie data par une facette (référentiel, GRU, processus, urbanisation…) et construire ensuite par étape ! Processus comme référentiels peuvent être construits sur-mesure selon vos nouveaux besoins.

… et au-delà avec notre gamme de produits dédiés au Secteur Public

Chez Blueway Secteur Public, nous proposons une gamme de produits dédiée aux collectivités et à l’État. Nos produits sont complémentaires et pleinement intégrés pour apporter une réponse à tous vos enjeux autour de l’expérience citoyen, l’expérience agent et de votre stratégie de données.

Régions, départements, villes, opérateurs de l’Etat, fédérations, Chambres consulaires, EPIC, Syndicats, SDIS, bailleurs sociaux, enseignement supérieur… ? Nos produits s’adressent à tous les acteurs du Secteur Public !

Cataloguer et cartographier
vos données

MyDataCatalogue

Vous souhaitez échanger sur la mise en place de votre stratégie de données ?

Nos prises de parole autour des logiciels de gestion des données dans le secteur public