PIM DAM : intégration des solutions

Comme pour le PIM (gestion des informations produits) et le MDM (gestion des données de référence), il existe une vieille rivalité entre le PIM et le DAM (gestion des fichiers média). Et si les deux cohabitaient pacifiquement ? Quelle architecture SI faut-il mettre en place ?

Le PIM : le « must have » pour diffuser les informations Produits

Avant d’acheter un produit online ou en boutique physique, les consommateurs se renseignent en ligne en comparant les prix, les descriptifs techniques, la description du produit, les avis des utilisateurs, etc. La cohérence et la complémentarité des informations produits sont donc absolument nécessaires en termes de crédibilité de la marque et de confiance à son égard.

Pour alimenter les catalogues papier ou en en ligne, ainsi que les différents canaux de vente (site e-commerce, marketplaces, enseignes etc.), les marques et les retailers se sont munis d’un PIM (Product Information Management). Cet outil gère donc des informations qui appartiennent à la grande famille des données de référence (LIEN vers article données de référence) et est devenu un incontournable dans le e-commerce. Il permet notamment de :

Logiciel PIM : libellés des articles

Faciliter la gestion des libellés des articles et de leur traduction, des images et des vidéos pour chacun des produits et des canaux de distribution

Logiciel PIM : catalogue

Accélérer la diffusion de catalogues papier ou électroniques

Logiciel PIM : recherche de produits

Améliorer la navigation et la recherche de produits sur les différents sites de l’entreprise.

Les PIM sont par nature des applications peu communicantes, il est donc difficile d’envisager son utilisation à des fins de référentiel, puisque le principe fondamental d’un référentiel est qu’il puisse dialoguer et se synchroniser régulièrement avec les autres applications métiers. Le PIM peut s’utiliser, seul, lorsque la base produit est très stable et correctement qualifiée, peu évolutive et ne nécessite pas de synchronisation avec d’autres applications.

Lorsque les problématiques de référentiels uniques sont plus complexes : problème de data quality, d’unicité ou de dissémination des données en entrée de votre PIM, gestion des cycles de vie ou de transcodages complexes, le MDM devient alors incontournable.

MDM versus PIM : frères ennemis ou Dream Team ?

Le DAM : l’allié du PIM pour la gestion des médias

En parallèle, la multiplication des ressources média (photos, logos, images 3D, vidéo, audio, PDF etc.) déployées tant en interne qu’en externe (emailing, sites intranet et internet, press room, etc.) impose une gestion rigoureuse par le biais d’outils dédiés. Le DAM (Digital Media Management) centralise l’ensemble de ces médias afin de les stocker, de gérer leur cycle de vie, de les indexer, de les rechercher plus facilement et de les diffuser.

Qu’en est-il pour la diffusion de médias liés aux produits ? Un PIM ne suffit-il pas ? Le DAM est-il nécessaire ?

Les catalogues et les sites marchands n’échappent pas à la règle ; ils se sont eux aussi enrichis en médias. Si les bibliothèques des PIM lient les médias aux produits, elles sont en revanche sous dimensionnée pour décrire de manière détaillée et spécifique les fichiers ressources. Sans ces métadonnées, il sera difficile de sélectionner un media en fonction de l’usage attendu. Au-delà des descriptions objectives, un DAM est en mesure d’inclure des descriptions subjectives (ambiances, sentiments, etc.).

Ainsi, le DAM pourra soit alimenter le PIM effectuant une copie des média (ce qui pose question sur la question du fichier de référence et donc de la fraicheur des médias disponibles) soit en intégrant une URL vers les médias.

PIM et DAM : comment les faire communiquer ?

Bien que certains éditeurs proposent des solutions mêlant PIM et DAM, mutualiser toutes les fonctions au sein d’une même plateforme ne parait pas concevable tant les logiciels ont leur périmètre fonctionnel et leurs processus métiers propres. Il est néanmoins possible de rationnaliser l’architecture du SI et de les faire communiquerà l’aide d’un ESB.

En se positionnant comme bus applicatif au sein du Système d’Information, l’ESB va permettre de faire circuler l’information tout en garantissant la sécurité et la fiabilité des flux. Grâce à une structure d’échange normalisée, PIM et DAM vont communiquer sans besoin d’interfaces directes, et vont aussi plus largement s’intégrer avec les autres applications du SI !

En complément, la création d’API (interface de programmation d’application) permettra aussi d’ouvrir vers l’extérieur ces solutions de gestion des données produits pour proposer des services additionnels, faciliter la communication avec les SI des partenaires, clients, fournisseurs, etc.

Cependant, la création de ce type d’architecture nécessite une gestion centralisée des API. Le module API Governance dédié à l’API Management que nous proposons sur notre plateforme permet de centraliser leur gestion en partageant les informations aux utilisateurs et aux développeurs :

APIM et PIM DAM

Un portail centralisé et dédié au monitoring de votre parc API.

La gestion des API comme support pour les PIM DAM

Gestion des abonnements de vos clients, fournisseurs ou partenaires à vos API.

Product Information Management et Digital Media Management

Surveillance de la consommation et la santé technique de vos API .

Portail APIM pour les données produits

Un portail dédié pour les abonnés.

Portail APIM développeurs

Un portail pour les développeurs.

Grâce à ces outils, vos applications de PIM et DAM  pourront jouer leur rôle en bénéficiant d’une synchronisation des données produits et des données média !

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous : nos experts se feront un plaisir de débattre de ces sujets avec vous !

Au plaisir de discuter avec vous !